Emblemata saecularia (planche 13) ; CONCHA PROCELLOSUM DIC QUA SPE, NAVIGAT AEQUOR

Identification du bien culturel

N°Inventaire

CE 6105

Domaine

estampe

Titre

Emblemata saecularia (planche 13) ; CONCHA PROCELLOSUM DIC QUA SPE, NAVIGAT AEQUOR

Précision auteur

BRY : Strasbourg, 1561 ; Oppenheim, 1623 ; HEYDEN : Anvers, 1530 ; ?, 1575 ; actif entre 1551 et 1572

Ecole-pays

Allemagne

Période de création

4e quart 16e siècle

Millésime de création

1596

Matériaux - techniques

papier, eau-forte, burin

Mesures

Hauteur en cm 10.5 ; Largeur en cm 9.6

Inscriptions

Titre (latin), tampon (allemand)

Précisions inscriptions

Titre, sous l'image : CONCHA PROCELLOSUM DIC QUA SPE, NAVIGAT AEQUOR, traduction : Dis-moi dans quel espoir la coquille navigue sur la mer tempétueuse ; tampon du musée, au dos, à l'encre bleue : KUPFERSTICH SAMMLUNG STRASSBURG

Description

Burin et eau-forte sur papier

Etat du bien

Bon état

Précisions sujet représenté

Une étrange embarcation, prenant la forme d'une moule entr'ouverte, accueille une communauté de prêtres, moines et religieuses. La vie à bord est très animée, on y mange, on y joue de la musique, on se séduit, non sans une certaine débauche, comme le rappelle l'homme vomissant par-dessus bord. Cette gravure se rapproche du motif, très populaire, de la nef des fous (das Narrenschiff). D'ailleurs l'un des protagonistes porte le bonnet à oreilles que l'on attribue généralement aux bouffons. Elle emprunte aussi des références au registre carnavalesque en jouant sur des inversions et des retournements. Ceci est particulièrement remarquable dans les instruments de musique : la cornemuse est le seul instrument véritable, les autres ne sont faits que d'objets du quotidien dont la fonction est détournée (grille du foyer et soufflet). Ce détournement peut être étendu à l'ensemble de la composition : les valeurs morales des religieux sont elles-aussi prises à contre sens et non sans un accent satirique.

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Historique

Le musée conserve un ensemble de 41 estampes concernant l'ouvrage Emblemata saecularia, Moeurs et coutumes au XVIe siècle de Johann Theodor de Bry (CE 6096, CE 6097, CE 6098, CE 6099, CE 6100, CE 6101, CE 6102, CE 6103, CE 6104, CE 6105, CE 6106, CE 6107, CE 6108, CE 6109, CE 6110, CE 6111, CE 6112, CE 6113, CE 6114, CE 6115, CE 6116, CE 6117, CE 6118, CE 6119, CE 6120, CE 6121, CE 6122, CE 6123, CE 6124, CE 6125, CE 6126, CE 6127, CE 6128, CE 6129, CE 6130, CE 6131, CE 6132, CE 6133, CE 6134, CE 6135, CE 6136)

Lieu de création/utilisation

Allemagne, Francfort-sur-le-Main (lieu de création)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de la commune, achat, Strasbourg, cabinet des estampes et des dessins

Date acquisition

1909

Ancienne appartenance

Collection privée, LANNA Adalbert Freiherr von ; GUTEKUNST G.

Informations complémentaires

Bibliographie

LE BLANC, Charles, Manuel de l'amateur d'estampes, Paris, E. Bouillon, 1854-1890 (I, p.540, n° 22-69) Jacques-Charles Brunet, Manuel du libraire et de l'amateur de livres. Tome I, Aa-Chytraeus, Firmin Didot frères, Paris. (Supplément, n°18574, p.993-994) HOLLSTEIN, Friedrich Wilhelm Heinrich, Dutch and Flemish etchings, engravings and woodcuts, c.1450-1700, 72 vol., Amsterdam, 1949-<2010> (240-287 )