LES TROIS PARQUES

Identification du bien culturel

N°Inventaire

RF 1988-13

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

LES TROIS PARQUES

Précision auteur

Cluny, 1758 ; Paris, 1823

Ecole-pays

France

Période de création

1er quart 19e siècle

Millésime de création

1800 vers

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, bois

Mesures

H. 41, l. 171

Contexte historique

Genèse

(lambris), oeuvre en rapport

Historique

Elément du lambris du décor que Prud'hon réalisa entre 1798 et 1801 pour le Salon de la Richesse, au rez-de-chaussée de l'hôtel du financier Marc-Antoine-Joseph de Lannoy dans le quartier de la Chaussée d'Antin. Ce décor comprenait quatre grandes figures peintes au naturel (La Richesse, Les Arts, Les Plaisirs, La Philosophie), trois des Quatre heures du jour en dessus-de-porte et un lambris de vingt peintures (quatre grandes frises, quatre moyennes et douze mascarons, Paris, musée du Louvre). Les Trois Parques est l'une des quatre grandes frises, elle était placée entre Deux Sphinx et Deux Pégases, au bas d'un miroir qui, au mur est, faisait face aux portes-fenêtres du jardin.#carton conservé au musée de Gray ; dessin au crayon donnant le trait de ce sujet, accompagné d'une légende à la plume, Paris, musée du Louvre ; Prud'hon a réutilisé les figures des deux premières Parques dans une paire d'estampes gravées par son fils, intitulées La Fileuse ou Clothon et La dévideuse ou Lachésis pour lesquelles il exécuta deux dessins très finis conservés à Chantilly, musée Condé

Utilisation / Destination

décor d'architecture

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée du Louvre département des Peintures

Date acquisition

1988

Ancienne appartenance

Palewski Mr Gaston (1965) ; ventes : Rheims, Paris, hôtel Drouot, 1965/05/11, n° 92 ; Arcole, Paris, hôtel Drouot,1988/03/11, n° 37 (avec le panneau L'Union des Arts et du Commerce)

Informations complémentaires

Bibliographie

Musée du Louvre, nouvelles acquisitions du département des peintures, 1987-1990, Paris, 1991, p. 119-120