VUE DES RUINES DE LA SCHÖNEBURG, PRES D'OBERWESEL, SUR LE RHIN

Identification du bien culturel

N°Inventaire

RF 1995-2

Domaine

peinture

Dénomination

tableau

Titre

VUE DES RUINES DE LA SCHÖNEBURG, PRES D'OBERWESEL, SUR LE RHIN

Précision auteur

Aalborg (Jutland), 1809 ; Lille Mariendal (près de Hellerup, Seeland), 1862

Ecole-pays

Danemark

Période de création

2e quart 19e siècle

Millésime de création

1840

Matériaux - techniques

peinture à l'huile, toile

Mesures

H. 35.5, l. 55.5

Inscriptions

Signé, daté, inscription

Précisions inscriptions

F. Södring/Den 26. April 1840 (S.D.b.g.)/a (?)...Brenner (? inscription peu lisible, le libellé de la signature et de la date sont en allemand, l'artiste est même allé jusqu'à remplacer dans son propre nom le typique O barré danois par un O surmonté du non moins typique Umlaut allemand)

Précisions sujet représenté

Entre 1840 et 1841, au cours de son second voyage en Allemagne, Sodring découvre les ruines de la Schönburg, près d'Oberwesel. Si l'on en juge par les nombreux guides de voyages édités dans les années 1830-1840, c'est là l'un des sites romantiques les plus fameux de la vallée du Rhin, non loin de la Lorelei. La pittoresque petite ville d'Oberwesel, dominée par l'imposante masse déchiquetée de la forteresse en ruine, faisait partie des sites remarquables de cette région accidentée du Rhin que le poète Heinrich Heine venait justement de célébrer. Ainsi, c'est aux sources mêmes du romantisme allemand que le Danois Sodring va chercher son inspiration

Contexte historique

Genèse

Oeuvre en rapport

Historique

Exécuté lors du voyage de Sodring en Allemagne, sur les bords du Rhin en 1840-1841 ; le Statens Museum for Kunst de Copenhague conserve une grande vue panoramique d'Oberwesel avec, au fond, la Schönburg, datée elle aussi de 1840

Lieu de création/utilisation

Oberwesel (lieu d'exécution)

Informations juridiques

Statut juridique

Propriété de l'Etat, achat, musée du Louvre département des Peintures

Date acquisition

1995

Ancienne appartenance

- Sodring Frederik (vente après décès de l'artiste : Copenhague 1862/10/27, cat. n° 39 (Studie, Borgruin ved Rhinen. 1840, identifié comme tel par Lilian Vestergaard) ; - Sodring Th. ; - Grosell M., (vente après décès du marchand d'art, Copenhague 1932/03/04, cat. n° 168 Landskab med Borgruin. sign. F. Sodring den 26. April 1840.) ; - Rasmussen Arne Bruun (vente : Rasmussen 479e vente, Copenhague 1985/11/12-29, n° 74, repr. sous le titre : Borg i ruinen pa en klippetop) : le tableau semble ne pas avoir été vendu) ; - Heim Jean-François, Paris (marchand)

Informations complémentaires

Commentaires

L'examen de laboratoire par réflectographie infrarouge confirme la présence d'un dessin sous-jacent (tracés très linéaires de l'architecture et mise au carreau) déjà perceptible à l'oeil nu

Bibliographie

Musée du Louvre, nouvelles acquisitions du département des peintures, 1991-1995, Paris, 1996, p. 56-58